Le sol

Sol argilo-calcaire graveleux : 

  • Structure compacte
    • Brique en période sèche
    • Boue collante – asphyxiante en période humide
    • Défavorable à l’activité biologique microbienne du sol
    • Très résistant à la pénétration des racines
    • Très difficile à travailler tant en période sèche qu’humide

>>> Il faut tendre vers une structure grumeleuse. 

L’argile est protégé par l’humus. On obtient un terrain formé de petites mottes grumeleuses aux bords arrondis. 

Avantages : 

  • Circulation de l’eau
  • Bonn aérations des racines
  • Facile à travailler
  • Bonne germination
  • Pénétration facile et rapide des racines
  • Absorption des ressources nutritives

Comment obtenir un sol argilo-humique (grumeleux)

Dans un sol vivant, nous devons trouver : 

  • La faune (vers de terre, larves, mille-pattes, etc.)
  • La flore (champignons microscopiques)
  • Les bactéries
  • Les éléments nutritifs que nous allons développer dans cet article. 

 

A. LES FUMURES

Fumures : épandage à l’automne : 

  • Nourrit le sol : doit passer par plusieurs étapes de décomposition pour être assimilable par les plantes
  • Améliore la structure du sol (complexe argilo-humique), donc sol plus riche, plus souple et plus perméable
  • Meilleure assimilation des apports ultérieurs

      1. LE FUMIER COMPOSTÉ

C’est un mélange de déjection animale et de litière végétale. 

Son rôle : améliorer la qualité de la terre et régénérer l’humus. 

Il ne faut pas avoir recours au fumier frais car : 

  • Pour sa dégradation, il puisera l’azote du sol
  • Le fumier frais comporte ammoniaque, germes pathogènes et graines envahissantes

Il doit subir un compostage. 

De la même façon, évitez les terreaux bon marché insuffisamment compostés et donc, appauvrissant le sol en azote. 

 

Apports : 

  • En automne, en surface ou légèrement incorporé
  • au printemps, en paillage pour plantes très gourmandes

L’idéal est de toujours pailler par dessus. 

 

      2. CENDRES

Contient du calcium, de la potasse, silice, magnésium et phosphore. 

 

      3. LE COMPOST

Apport nutritif faible >> ce n’est pas un engrais, c’est un apport de matières organiques dans le sol qui permet d’augmenter la fertilité, donc la transformation d’un sol argilo-calcaire en un sol à structure grumeleuse, une terre contenant de l’humus. 

L’humus est une éponge qui retient et restitue lentement l’humidité et les éléments fertilisants. 

 

      4. LES ENGRAIS VERTS

Ce sont des plantes captant l’azote et les éléments nutritifs de l’air pour les fixer aux racines (nodosités). 

Les bactéries du sol y viennent y prélever cet azote. 

 

Les engrais verts : 

  • Stimulent la vie microbienne
  • Assurent une couverture du sol et empêchent le développement des mauvaises herbes
  • Piègent les nitrates
  • Favorisent la circulation de l’eau dans le sol
  • Producteurs d’humus et décompactage des sols. 

Inconvénients : puisent les réserves du sol. 

 

À utiliser surtout l’hiver (semis en fin d’été). 

Dans nos sols, il est conseillé : moutarde, vesse, phacélie. 

Faucher avant la floraison et utiliser soit en paillis (laissé sur place) soit en mulch ou sur un compost. 

 

INTÉRÊT DU PAILLAGE

Inconvénient : nid pour rongeurs et limaces.

Avantages : 

  • Limite l’évaporation
  • Atténue les conséquences des canicules et le dessèchement des sols
  • Aide à retenir les eaux de pluies
  • Évite le ravinement
  • Évite le phénomène de battance
  • Atténue les changements brusques de température et donc, protège la microflore et la faune du sol
  • Limite les mauvaises herbes
  • Protège microflore et faune du sol. 

Paillage : apport en une fois. 

Paillis ou mulch : apports réguliers (c’est mieux). 

 

B. AMENDEMENT – ENGRAIS ORGANIQUES

Il s’agit de produits stables à haute valeur énergétique. 

Engrais organiques = engrais composés de matières issues d’êtres vivants animaux ou végétaux. 

 

On en trouve sous forme de : 

  • Solide : fientes déshydratées, poudre d’os, poudre d’algues, farine d’arêtes de poissons, tourteaux de ricin, cornes broyées, sang, phosphates naturels et potasse naturelle
  • Liquide : purins, mélasses (betteraves, raisins, etc.), jus d’algues

 

Ils sont composés à doses variables des éléments suivants : 

  • N >> AZOTE : rôle principal dans le métabolisme (les différentes fonctions cellulaire) de la plante et principalement des parties aériennes. Donc, favorise les pousses des parties vertes de la plante, tiges et feuilles. 
  • P >> PHOSPHORE :
    • Formation des fleurs et des graines
    • Développement radiculaire
    • Renforce la résistance naturelle des plantes aux agressions quelles qu’elles soient. 
  • K >> POTASSIUM :
    • rôle principal dans la formation des racines et des fruits
    • Permet la floraison et le développement des fruits et organes de réserve, racines et tubercules
    • Utile à la circulation de la sève et à l’assimilation des éléments nutritifs
    • Améliore la résistance au gel. 

LES OLIGO-ÉLÉMENTS

  • Fe >> FER :  élément important dans la photosynthèse. La chlorure ferrique est un blocage d’assimilation du fer dût à la présence de calcaire. 
  • Mn >> MANGANÈSE : synthèse des protéines et utile à la chlorophylle (photosynthèse). 
  • Mg >> MAGNÉSIUM : élément constituant la chlorophylle, donc un élément essentiel à la photosynthèse (aide à l’assimilation du fer). 
  • Ca >> CALCIUM : construction des cellules de la plante. Ici, terres argilo-calcaires, donc, pas besoin de ça. 
  • S >> SOUFRE : constituant des acides aminées et protéines.
    • Assimilation des vitamines par les végétaux.
      • C’est un des trois nutriments secondaires nécessaires (avec le magnésium et le calcium) > aide à l’assimilation de l’azote. 
      • Carence en azote : jaunissement des feuilles, en commençant par les plus anciennes
      • Carence en soufre ; jaunissement des feuilles en commençant par les plus jeunes. 
  • Cu >> CUIVRE : toxique pour la faune (lombrics) ! 
    • métal lours, très ongue rémanence
    • Absence de cuivre provoque la stérilité du pollen
    • Meilleure résistance aux maladies
    • Régulation de l’eau
    • Empêche la dégradation trop rapide de la photosynthèse
    • Saveur et couleur des plantes. 
  • Zn >> ZINC : synthèse des protéines et amidons
    • Rôle spécifique dans  le métabolisme de l’ooxine (hormone responsable de l’élongation cellulaire). 
    • Anti-stress en condition de forte lumière et sécheresse. 
  • B >> BORE : agit sur la multiplication cellulaire.
    • métabolisme des sucres
    • Indispensable pour la production de pollen fertile. 

6 oligo-éléments sont essentiels : Fe, Cu, Zn, Mn, Mo, B

 

/!\ A SAVOIR /!\

Le purin d’ortie contient tous les oligo-éléments et la plante y puisera que ce dont elle a besoin. 

 

LES CARENCES

Une même carence peut se marquer par des symptômes différents selon les plantes. Ce qui suit n’est qu’un aperçu des symptômes les plus courants. 

  • Phosphore : zone rouge en périphérie des feuilles
  • Potasse : extrémité des feuilles brûlées
  • Calcium : bord des feuilles jaunes et nervures restent vertes
  • Azote ; feuilles pâles (jaunes)
  • Bore ; blanchiement du bord des feuilles avec oparfois, éclaboussires types « eau de javel » ou cripsation en cuillè_re du bord des feuilles
  • Cuivre : blanchiuement de la feuille entuère ou des nervures
  • Mn : nervures bien nettes mais blanchiment des zones entre nervures et parfois tâches rouges
  • Mo : brûlures et crispation en cuill_re du bord des geuilles. Ou blanchiemnt du bord des feuilles Parfois, zones sombres dans la feuille. 
  • Zn : zones colotérs rouges ou pointillés blancs enre les nerures, surtout en bord de feuilles. 
Rhizosphère : intermédiaire microbien entre les racines et les éléments organiques et minéraux du sol.

PRINCIPAUX RÔLES DES OLIGO-ÉLÉMENTS DANS LA PLANTE

Visitez !

Addresse

Boulevard de la Marne
11200 Lézignan-Corbières

Contact

04 68 33 31 60
pepiniere.arcadie@gmail.com

Visites

L-S : 9h à 12h - 14 à 19h
D : 9h à 12h

Conseils, infos, questions... C'est ici !

2 + 1 =

“En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.”
“Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte les mentions légales et la politique de confidentialité en 
cliquant ici.”